XL Iron, 48 et 72 : les dernières rebelles ???

Si Dieu roule en Harley Jesus roule en Sportster 

On dit que Dieu roule en Harley, si c'est vrai Jésus doit certainement le suivre en Sportster...   

PARTAGEZ LES PHOTOS DE VOS SPORTSTER (tous modèles confondus) sur "SPORTSTER FOREVER" la page Facebook du blog... N'hésitez-pas à y expliquer les modifs éventuelles que vous avez faites ainsi que les accessoires que vous avez installé sans oublier de mentionner le coût de la chirurgie...  Ou tout simplement pour pouvoir recevoir sur son mur FB les photos des motos autres membres.

CLIQUEZ ICI  : SPORTSTER FOREVER et CLIQUEZ sur "REJOINDRE LE GROUPE"

 

Bon plan : 

Bon, comme je suis encore en vacances je suis de bonne humeur, donc je vais vous donner un bon plan : on peut trouver maintenant en France les gants Motostuka (à quand les bottes Motopanzerdivision ?), ils coûtent autour de 80 euros (j’en ai vu sur internet à 60 + port) ce qui fait un poil cher le morceau de cuir. Pour ceux qui préfèrent économiser de quoi faire 2 ou 3 pleins d'essence (4 pour ceux qui ont un Forty Eight), j’ai trouvé une solution : les gants de bêchage « Mapa » que l’on trouve chez Truffaut à 15 euros et une poignée de centimes (même à ce prix-là on a les deux). Ça fait une quinzaine d’années que j’en porte et avec la patine ils ont fini par ressembler aux Motostuka (et ils sont super solides). Je viens d’en acheter des neufs d’une autre marque chez Jardiland (20 euros), il ne reste plus qu’à les porter pour qu’ils vieillissent naturellement (je vais vomir dessus ce soir pour essayer d'activer le processus...) et pour qu’ils ressemblent de près aux originaux. Il y a aussi moyen de mettre dessus un peu d’huile de vidange et de graisse. Bon, sur les miens il n’y a pas marqué « Motostuka » sur le pouce mais ça permet de ne pas tomber dans les mêmes plans de ceux qui veulent que leur casquette Nike ou leur polo Ralph Laurens se voient à trois kilomètres... Et puis rouler en Harley avec des Mapa, ça c'est Rock 'n Roll !!!

Gants Motostuka 

Les Motostuka souvent vus à 80 euros... 

Gants Mapa idéal pour la moto 

ci-dessus : mes Mapa à 15 euros après une quinzaine d'années de service. Je vais passer du cirage dessus pour leur redonner un peu de couleur (et d'étanchéité)

Gants de bêchage pour la moto

Ceux-là je les ai trouvé à 20 euros chez Jardiland en juillet 2014 (j'ai viré avec un cutter les étiquettes de la marque). Dans ceux-là l'intérieur est doublé, pas dans les Mapa... 

Pour moins de 20 euros (mais il y a le port en plus) il y a les gants de rodéo chez ACAB Import mais ils sont tellement beaux qu'on n'a pas envie de les salir ! C'est ceux qui sont à côté de mon casque un peu plus bas...

Pour d'autres accessoires en cuir, allez voir sur le site des Espagnols d'UNION RIVER dont j'ai mis le lien dans ma page "accès directs sites" (l'onglet sous le titre du blog)

 

883 Harley Iron Tshirt

Puisqu'on est dans les fringues, j'embraye sur ce magnifique T Shirt, mais pas de précipitation, on ne le trouve pour l'instant qu'aux Etats-Unis. Peut-être un jour en Europe ???

Mon Iron de 2012 Big blue pearl : ça c'était avant...

Harley Iron 883 Laurent 7B

Bon, ça c'est mon Iron sans son garde-boue avant (mais raidisseur Roland Sands), des soufflets de fourche qui font moins moto de gosse que ceux d'origine (2 anneaux de plus), des caches tubes noirs et une casquette de phare (ça elle l'avait déjà). Arrière rabaissé par la pose d'amortisseurs plus courts (11.5") ... 

...et aujourd'hui, juin 2016 :

20160609_164639-1

...et mon casque :

Casque blanc Laurent

Véritable Jet des années 60, qui te fait pas une tête de cosmonaute. Trouvé neuf sur une brocante il y a une vingtaine d'années (et payé une misère). Il y avait encore l'étiquette de son prix de l'époque : 60 francs ! (en dessous et autour c'est mon bar)

Iron & Pin up

La moto,c'est pas la mienne et la fille c'est pas ma soeur donc inutile de m'appeler pour avoir son numéro

Harley Iron 883 Jacques Diximus

Fin juillet 2014, Jacques et son Iron sur la route. Belle déco de réservoir. Un look général imbattable...  pour un tarif qui ne risque pas de faire perdre le sourire à vot' banquier.

 

Ce blog est une branche de mon autre blog : Guzz ’n Roll axé sur les anciens modèles de Moto Guzzi California, ceux équipés de bons vieux carburateurs (avant 1994). Mais il m’arrive aussi d’y écrire des messages sur d'autres bécanes que j'aime : les vieilles anglaises, que je connais assez bien, et sur… mon 883 Iron acheté en mars 2012.

C’est quand j’ai constaté que le court message que j’avais écrit sur ce Sporster était l’un de ceux qui était le plus vu (une dizaine de visites par semaine) que j’ai décidé de créer le blog que vous avez sous les yeux… Si vous avez des commentaires ou des remarques à faire sur ce qui va suivre, n’hésitez pas afin d’en faire profiter tout le monde (pour cela allez dans la colonne de gauche sous le compteur de visites).

Coups de cœur et coups de gueule, je vais essayer de tout disséquer afin de vous livrer le point de vue que j’ai sur cette moto au charisme extraordinaire malgré sa position de premier échelon dans la gamme Harley.

Un message qui va intéresser aussi les amateurs de Rock, parce que moto et Rock sont indissociables depuis… 60 ans, particulièrement avec les motos américaines et anglaises… Et comme cette relation tend à s’estomper (en fait, depuis que les suppositoires en plastique ont envahi nos routes), du moins à devenir moins spontanée, j’ai voulu mettre mon grain de sel pour rappeler comment cette symbiose était bonne… Une relation qui a commencé le jour où Elvis (platinée) s’est fait photographier sur sa KH flambant neuve, la mère de tous les XL… 

CD Rock 

Quelques années ensuite, dans les années 60 et 70, ce fut au tour de toutes les stars et starlettes de se faire prendre sur des chevaux d’acier : Johnny et Brigitte Bardot bien-sûr, mais aussi la chanteuse et comédienne que tout le monde a oublié Dany (sur une Guzzi V7), Roy Orbison sur une Norton, Sweet, Janis Joplin et Hendrix sur des Chops, Mungo Jerry (sur la plus ancienne, un side-car Sunbeam des années 1910), les Stones (avec des anglaises), le bassiste d’origine française des Stranglers sur sa Triumph Hurricane, un modèle mythique sorti qu’à 1200 exemplaires environ, Prince, les hardeux de Saxon et de Motley-Crue (pour ces trois derniers c’était dans les années 80) etc… etc… On peut ajouter la chanteuse Londonienne Marianne Faithfull, petite copine « officielle » de Mick Jagger qui tourna dans un film de 1968 oublié : La Motocyclette dont les actrices principales sont une Norton et une Harley (et l’acteur masculin Alain Delon)… Pour les cinéphiles j’ai mis la vidéo du film en fin de message.  

Rock 'n Rolling Stones

 Les bons vieux Stones qui viennent de fêter leurs 50 ans de boulot... Les motos viennent de chez eux, ce sont des BSA.

Black Betty de Ram Jam (1977) vendu à plus d'un million d'exemplaires et repris par de nombreux groupes et dont la meilleure version est pour moi celle des Australiens de Spiderbait... La moto sur laquelle ils ont mis un blouson est une anglaise (mais pourquoi ils ont fait ça ? Il faut dire que dans les années 60 jusqu'au début des années 70 c'était souvent des moteurs d'anglaises qu'on utilisait pour monter des chops aux USA... )

Film LaMotocyclette 1968

 

Du coup cette abondante tartine de lignes m’oblige à vous mettre en garde : ça risque d’être long à lire donc à devenir rapidement chiant. Même moi je me suis endormi en me relisant… Alors à ceux qui ont peur de péter une corde avant le point final, je conseille d’imprimer le texte. Avec un peu de courage, en une semaine vous pouvez tous en venir à bout (prévoyez quand même les binouzes et la cartouche de clopes)… Mais dites-vous bien que ça aurait pu être plus long, c’est pas l’envie qui m’a manquée… Alors faut pas vous plaindre !

Mais il y a tellement à dire sur cette moto et sur l’histoire et la production de la marque qui l’a conçue qu’autant de lignes n’a rien de surprenant. Ce qui est paradoxal quand on constate l’extrême dépouillement de l’Iron (pour une moto de série). Rien de trop, rien de superflu… Mais une moto qui mélange plusieurs styles à la fois, tout en restant sobre d’aspect : du très bon boulot des designers de chez Harley. Cerise sur le gâteau, son prix la place en très bonne position par rapport à des motos concurrentes dont la côte chutera de moitié en 3 ans.  Avec l’Iron, comme avec les Harley en général, la tenue à la côte est une véritable insolence envers les autres marques, ce qui a le don de donner le sourire à ses heureux proprios. On pourrait me répondre que l’Iron (comme ses grandes sœurs Forty-Eight, Nightster et maintenant Seventy-Two) n’a pas de concurrente, c’est vrai si l’on ne prend en compte que le style et le mythe, mais si on se base sur d’autres critères (le prix, la cylindrée, l’équipement – réduit au minimum -, l’utilisation) des adversaires on en trouve à la pelle… notamment avec les roadsters basiques de même cylindrée ainsi que les néo-rétros.  

Pour faire preuve d’objectivité, je dois ajouter que Harley n’est pas la marque qui m’a fait le plus vibrer dans mes plus de 30 ans de pratique de la moto. Mon truc c’était les vieilles Guzzi California, celles des années 70 et 80 (quand Harley allait mal, c’était la moto qu’avait choisi la police certains Etats américains dont la Californie, d’où le nom). Harley était bien placé sur mon podium perso mais je ne m’étais jamais dit « je veux une Harley » (le tome 2 est sorti). C’était seulement resté dans un coin de ma tête depuis les années 80, depuis que quelques potes qui roulaient sur des chops Panhead avaient essayé de me convertir (je roulais à l’époque en Triumph 750 Bonneville US que j’ai toujours). D'ailleurs ces potes n’aimaient pas les motos de la nouvelle gamme de Milwaukee à moteur Evo qui venait d’être mise sur le marché, ils n’avaient pas de mots tendres pour elles, ça restait pour eux « des motos de chanteurs ou des motos de tarlouzes » (c'est eux qui disaient ça hein, pas moi). Je crois même qu’ils avaient plus de considération pour ma vieille Triumph que pour les nouvelles Harley… C’est vrai qu’un gouffre venait de se creuser, leurs moteurs étaient des « (presque) fontes » et démarraient au kick, vous savez, la plus noble pièce d’une bécane. Depuis il y a plus de tolérance envers l'Evo qui est entré dans les moeurs et qui sait aussi parfois entrer en rébellion... 

Moto Harley Davidson Nightster 2007 James Blunt Bonfire Heart

Le 1200 Nightster de 2007 du clip de James Blunt (à voir en bas de page) 

 

Je me souviens aussi des fiches du magazine de TV Télé-Poche que j’avais punaisé au mur de ma chambre d’ado, il y en avait trois, c’était les trois bécanes de mes rêves : la Harley 1000 XLCR (vous savez le magnifique Café Racer noir de 1977 qui ne s’est pas vendu), la Laverda 750 SF (du brutal) et la 850 Guzzi Le Mans 1. A la place de l’une de ces trois belles je m’étais contenté à 15 ans d’un 50 cc Guzzi. Il y avait au moins la marque d’une grosse bécane sur le réservoir… C’est un peu plus tard que je me payais une Triumph Bonneville d’occase. Ce qui est dingue c’est que j’ai toujours gardé le contact avec le vendeur de cette bécane qui habitait du côté de Nancy à l’époque (une journée de bagnole pour y aller et retour avec la moto à l'arrière de la 205, coffre ouvert avec la fourche qui dépasse). Après la vente de sa moto pour cause de divorce, il s'était racheté la même dès que les finances étaient remontées. Aujourd'hui encore, il a toujours cette moto et un flat BM pour les longues routes. C’est après que je suis allé dans le camp Guzzi, j'avais réussi à me payer ma première Calif en vendant une moto que j'avais gagnée au concours qu'organisait tous les ans Moto Journal (j'avais été en photo dans le canard avec un Tshirt des Pogues, les furieux Irlandais au chanteur édenté et alcolo faisaient un tabac au milieu des années 80). Puis les années passèrent et mes Guzzi s’usèrent… 

MG California T3 1975

Mon modèle de Guzzi : T3 California 1975-1982 (avant il y eu la 850 GT California et après la California 2 et 3)

Un jour ma Calif T3 de 1976 n’a pas voulu m’emmener au boulot, portant c’est moi qui aurait dû ne pas vouloir y aller ! Problème d’allumage ou électrique, c’était il y a trois ans et depuis je n’ai jamais eu le temps de me pencher sur son cas. Une baraque à rafistoler, un atelier à construire (avec mes petits bras), deux filles à m’occuper… et mon boulot qui me laisse 3 semaines de vacances par an (c’est déjà bien pour quelqu’un qui est à son compte). Donc peu de temps pour méca-niquer… Les mois passèrent… L’hiver ça allait mais dès qu’il y avait un rayon de soleil j’étais parfois pris de tremblements et de la bave coulait au coin de ma bouche. Il y a même eu une fois où mes yeux se sont retournés dans leurs orbites. Comme la fille de Chris MacNeil dans l’Exorciste, le film qui datait à peu près de la même époque que les Guzzi que j’aime, j’étais en train de devenir fou. Et un jour j’ai pété les plombs : j’ai pris mon cochon en porcelaine et je lui ai filé un coup de marteau sur le groin afin de récupérer tout le grisbi qu’il avait dans la panse, le cochon, l’heure de changer de moto avait sonné. Solution la plus facile et rapide pour posséder une brêle qui puisse m’emmener au boulot… et m’en ramener ! Je la voulais neuve, pour avoir quelque chose de nickel, pas trop couteuse à l’achat, mais possédant une image forte (là le choix devenait limité)… La larme à l’œil j’avais d’office fait un trait sur la gamme Guzzi actuelle, en quelques années la production de la marque italienne avait perdu une bonne part de son charme (Guzzi a depuis rectifié le tir avec son exceptionnelle 1400 Calif). Inconsciemment j’avais toujours gardé une place au chaud pour la marque américaine, comme je l’ai dit plus haut je lui avais laissé une des trois places de mon podium perso. Déjà il y a 20 ou 25 ans il y avait des signes qui ne trompaient pas, j’aurai du avoir la puce à l’oreille en voyant le paquet de zines aujourd’hui disparus qui s’entassaient aux pieds de mon pieu : US Cycles, Hog-Cycles et Hog-Bikes (le même qui avait changé de nom en cours de route). Des canards que j’ai tous vendu en brocante, je le regrette. On y parlait parfois de l’un des rares clubs de Harley et de Chops de France, le Sarmate club dont l’un des membres, chanteur de Rancœur un groupe de rock qui avait un certain succès du côté de Nice, avait mal terminé sa carrière en se faisant butter. Un clip du groupe existe sur Youtube dans lequel on peut voir leurs bécanes (par contre côté zique c’est pas top...).

J’aurai donc dû me douter qu’un jour je franchirai le Rubicon et j’irai taper dans une gamme fabriquée de l’autre côté de l’Atlantique (un peu large comme Rubicon) pour trouver une nouvelle moto. Plus précisément à Kansas City dans le Missouri (à un jet de pierre du Kansas) où l’Iron est principalement produit. Si vous n'avez pas le vertige vous pouvez aller voir l'usine du ciel grâce à Google Earth (peut-être qu'on peut aussi la voir du sol, j'ai pas essayé)...

DickRiversHarley

Les motos américaines et anglaises étaient celles qui vivaient le plus en symbiose avec le Rock, beaucoup plus que maintenant, et ça, ça ne m'a jamais laissé insensible… ça tombait bien j’aimais les deux (plus que l’école). Comme je n’avais encore que l’âge où on conduit des vélos, j’avais commencé par la musique. Je n’avais rien eu à faire c’était elle qui était venue à moi quand une de mes tantes m’avait offert Abbey Road des Beatles pour le Noël de mes 11 ans. La contamination continua les Noël suivants : Bayou Country des Creedence connu l’odeur de mes pantoufles écossaises laissées devant le sapin, puis ce fût au tour en 1973 de Muscle of Love d’Alice Cooper avec son emballage en carton (deux ans après je réussissais à me payer Schools Out du même saigneur dont la galette était présentée bien au chaud dans une culotte de fille)… A l’époque n’oublions pas que la galette était en vinyle… J’arrête là l’énumération pour ne pas perdre de clients car des Noël il y en a une quarantaine qui a suivi. Néanmoins je serais injuste de ne pas évoquer deux autres « 33 tours » incontournables apportées par le Père Noël de mon adolescence : le génial Slade Alive à la pochette rouge pétante et After the Gold Rush de Neil Young (en fait celui-ci c’était pour mes 15 piges, l’année où j’ai eu mon 50 Guzzi). Deux disques qui aujourd’hui encore me font vibrer. La vibration, encore un autre point commun avec la bécane même si maintenant elles ne chatouillent plus la moelle épinière : comme en son temps le cadre Isolastic de la Norton Commando, celui de l’Iron fait appel à des silentblocs pour absorber les vibrations (on ne peut pas oublier les conséquences destructrices qu’elles faisaient subir à une moto : desserrages d’écrous, problèmes électriques, usure ou casse de certains éléments…).  

Jimi Hendrix - (1997) South Saturn Delta

Tout ça pour bien faire comprendre que la moto et le Rock, c’est comme Laurel et Hardy, l’un n’est rien sans l’autre (j’aurai pu dire Pit et Rick mais l’image en prenait un coup). Et le Rock je l’ai ressenti en allant me balader sur le site Harley pour trouver un modèle à mon pied (et à ma bourse). C’est le Forty-Eight qui me donna le coup mortel, spécialement en Orange Sedona, le même coup que lorsque j’ai entendu le riff décapant de Jumpin’ Jack Flash envoyé par un Keith électrifié au LSD. Inoubliable. Néanmoins ce ne fut pas le coup de grâce, une chose clochait : le prix. Au dessus du budget que je m’étais fixé (petit conseil : toujours se fixer des limites dans la vie pour éviter les clash). Rien d’irréversible après tout, il suffira d’en trouver une d’occase d’un an (le premier millésime de ce modèle) et tout rentrera dans l’ordre. Sauf que côté occase, c’était une autre musique. Après avoir écumé Leboncoin, Ebay et les sites de concessionnaires, il fallait se rendre à l’évidence : les Forty-Eight d’occases étaient vendus au prix du neuf et même souvent plus. Trois ou quatre bricoles discutables (les incontournables attributs à tête mooooooooooooooort) tirées de n’importe quel catalogue d’accessoires et le prix grimpait plus vite qu’un Lance Armstrong dopé lancé à l’assaut de l’Alpe d’HuezNon, le 48 n’était pas pour ma tirelire. Je retournai la voir une dernière fois sur le site Harley histoire de me faire encore un peu plus mal. C’est là que je tombai nez à nez avec l’Iron version 2012, en Big Blue Pearl sur la photo, magnifique avec son lettrage vintage. Un style et une philosophie perçu proche de ce qu’évoque le 48. Et c’est un 883, c’est donc forcément moins cher qu’un 1200 ! Une cylindrée bien suffisante pour un (presque) pépère. Ce qui fut la bonne surprise, ce Sportster était pile dans mes prix… 

manifique bobber sportster

Le bon choix du XL : un peu comme avec un moteur de vieille anglaise, on peut tout faire avec celui d'un Sportster, du pur Bobber ultra bas comme sur la photo au (petit) Bagger...       

Bon, ce n’était pas le tout mais il fallait trouver un concessionnaire HD, car dans mon coin, y’en avait pas !  Le plus prés était celui du Mans à une petite centaine de bornes de chez moi. D’un coup de vieux diesel avec mon pote Alain, je me retrouvais un mardi matin à la concession HD de la capitale sarthoise (qu’est-ce que ça sent les rillettes quand on arrive). Le trajet nous avait fait passé sur la fameuse longue ligne droite des Hunaudières, une ligne droite qui n’est très droite d’ailleurs depuis que des chicanes ont été installées afin de réduire la vitesse des voitures qui avaient atteint la barre symbolique des 400 km/h pendant la course des 24 Heures. Moins rapide, c’est aussi là qu’un des frères Wright était venu en 1908 des Etats-Unis avec son aéroplane faire des démonstrations de vols. Durant son séjour il habitait chez Léon Bollée (de cidre), un constructeur automobile sarthois qui était le fils d’Amédée Bollée, génial constructeur de véhicules à vapeur un peu avant la fin du XIXe siècle, à une époque durant laquelle une guerre faisait rage entre les moteurs à vapeur et les moteurs à essence. On sait qui a eu le mot de la fin. Ce qui n’est pas plus mal : vous vous imaginez sur une Harley portant un réservoir de 200 litres d’eau pour alimenter la chaudière ? Parmi les milliers de spectateurs venus assister aux vols de Wright il y eu plein de personnalités importantes dont un certain Ernest Archdeacon, un fou d’aviation, un fou d’automobile et un fou de moto à un point tel qu’il en fabriqua une entrainée par une grande hélice placée à l’avant. Autant dire qu’il valait mieux éviter de se trouver sur le passage de l’engin ! Un projet bizarre qui ne connut aucun avenir… ce qui n’est pas étonnant !

Bref, revenons au dealer officiel Harley du Mans où je craignais tomber sur une équipe de kékés, lunettes de soleil dans les cheveux (même en hiver la nuit les jours de pluie) et panoplie complète à tête de moooooooooort (c’est la mode – d’ailleurs faut dire « skuuuuuuuuuuuuuul » - et la mode m’emmerde surtout quand il s’agit de faire comme les autres, je laisse ça aux moutons. Trouver son style est beaucoup mieux, c’est ça qui fait toute la différence)… Point de tout ça. Je ne tombais pas non plus sur des vendeurs de Rolex qui, en te matant de la tête aux pieds, peuvent évaluer l’épaisseur de ton portefeuille. Non rien de tout ça, c’était rassurant (ça a peut-être changé depuis). Même si le vendeur semblait occupé, je n’ai pas attendu longtemps et lorsqu’il a voulu savoir pourquoi j’étais là, je lui ai simplement répondu que je venais acheter un 883 Iron, sur le même ton qu’à la boulangerie quand je vais chercher mon pain... Point barre. Vous voulez l’essayer ? Non, non, ça ne changerait rien, c’est ça que je veux. Bon, ben venez vous assoir on va remplir les papiers… « On va d’abord voir ce qui est dispo mais attention, pour la noire satinée, il faut attendre un peu, tout le monde veut cette couleur » je lui répondis que noir ce n’était pas une couleur mais une teinte, et que de toute façon, je la voulais en big blue pearl… « Ah, ben ça c’est ok, je peux vous l’avoir pour la semaine prochaine ». Rapide quand même ! Pendant ce temps là mon pote Alain, grimpait sur tous les modèles, je voyais le vendeur qui commençait à se frotter les mains… Mais Alain en resta là, même s’il a tous les disques de Johnny, côté moto il est plutôt BMW…

Danava

Danava, un groupe US actuel de hard dans un style et un son bien 70's

 Une dizaine de jours plus tard, je fis le même chemin mais cette fois assis à l’arrière de la BM d’Alain. Ça faisait bien 25 ans que je n’étais pas monté en passager sur une moto (la dernière fois c’était dans un patelin du Finistère profond à trois sur une Calif II, Cromwell de traviole posé sur la tête). Le trajet derrière Alain m’avait donné le temps de tout détailler : houlala ! des boutons et des cadrans partout, une vrai navette intergalactique, je serai perdu avec tout ça. On est loin, et même très loin de l’unique compteur de l’Iron avec son discret cadran qui donne au choix l’heure ou les kilomètres parcourus (avec fonction intermédiaire). Je suis sûr qu’une Logan de base possède deux fois moins de fonctions que la BM d’Alain…

Une fois à la concession qui se trouve le long du circuit, je l’ai tout de suite repérée parmi les autres bécanes, elle était là, à me faire des clins d’œil, quoique sont œil on ne pouvait pas trop le voir, à moitié caché par une pancarte « pas touche, moto vendue ».  Le temps que le vendeur se libère, j’étais allé m’assoir sur la selle, un sourire imbécile de satisfaction aux coins des lèvres. Putain c’est quoi ce cirque, v’la la moto se met à brailler ! T’es pourtant à moi ! (enfin presque). Qu’est-ce que fait cette alarme sur ma moto ? J’ai jamais demandé ça ! Le coin où j’habite est plutôt calme, tu peux laisser tes clés sur ta bécane et le lendemain elle est encore là (enfin je vais pas tenter le coup). Sentant tous les yeux du magasin pointer dans ma direction, je reposai délicatement la moto sur sa béquille et levai les mains en l’air. Tirez pas ! Vu qu’aucun flingue ne sortit de dessous le comptoir et que le GIGN ne prit pas la peine se déplacer, je m’éloignai en sifflotant, les mains dans le dos, comme si de rien n’était. J’apprendrai quelques minutes plus tard que l’alarme était montée d’origine. Ça ne colle pas avec ma philosophie, plus il y a d’accessoires, plus il y a de raisons de tomber en panne… et ça veut dire aussi qu’il y a des fils électriques en plus... Bon, passons là-dessus, on fera avec. En tout cas l’accessoire brailleur va certainement plaire à mon assureur… Justement, le vendeur que le bruit de l’alarme a rappelé à ma cause, me demande d’appeler la société qui m’assure afin que je lui communique le n° d’immatriculation de la moto.

 J’en profite pour dire deux mots de l’assurance car ça a été une bonne surprise : avec  plus de 30 ans de permis sans accident je suis au ras des pâquerettes : 161 euros par an tous risques (Macif) !!!!!!!!!!!!! Pour mes autres motos je suis à 100 euros au tiers. L’assurance, un élément à prendre toujours en compte quand t'achètes une bécane : se renseigner avant pour éviter les mauvaises surprises. J’ai entendu des montants en région parisienne ou dans le sud à te faire passer le goût de rouler en deux roues…

Janisjoplingreatesthits

 A cette époque les assurances étaient moins chères... et en plus on pouvait rouler sans casque, quelle époque exquise...  

Après avoir rempli les papiers et versé le solde de la facture, le vendeur m’emmène dehors où l’Iron m’attend. J’ai droit à un briefing sur les différentes fonctions des boutons, rien de bien nouveau à part les clignos : le droit et le gauche ne sont plus regroupés sur le même commodo (le gauche), il y en a un de chaque côté, va falloir s’y faire... Première enclenchée, Klonk (prononcer ce mot à la teutonne), putain elle est dure la boîte, mais c’est neuf tout ça et le bruit qu’elle a fait m’a aussitôt renvoyé vers le bruit de boîte familier aux vieux béhèmistes, ceux qui ont connu les séries 5, 6, 7… Mais c’est bizarre qu’en 2012 il y ait encore des boîtes fermes et bruyantes... Il faut bien sûr que toutes les pièces « se fassent » mais je croyais que ceci appartenait à un autre temps. A moins que…

Je verrai par la suite qu’en plus la boîte est lente, ce qui ne me dépayse pas, j’ai connu ça avec les Guzzi.

Première enclenchée c’est parti, direction la crèche avec Alain dans la roue arrière. Putain que l’Iron fait petite à côté de la BM ! Mais une taille « humaine » qui vous met tout de suite en confiance, et quand on se sent à l’aise sur une bécane, ça facilite d’autant plus la prise en main. La position de conduite, un peu contrariante, me rappelle ma vieille Triumph Bonneville, la position semble au premier abord naturelle mais quand on creuse le sujet on se rend compte que les bras sont bien tendus ce qui donne au cou un angle pas très naturel qui doit finir par être douloureux (n’oubliez pas qu'en 2012 j’étais dans ma 52ième année et qu’à cet âge pas mal de choses commencent à coincer... ou a mollir, j'suis pas ancien président du FMI). Je constaterai à l’usage que la position devient vite fatigante avec en guest star un mal au dos et un mal au cou (j’ai bien dit au cou et pas autre chose). Je suis certain qu’avec un mini ape, voire même le guidon du Nightster, le problème serait réglé. Je me pencherai plus tard sur le problème, en attendant je vais essayer avec le guidon un peu plus en arrière pour voir ce que ça donne.

Et puis il y a les guiboles, même pas très longues comme les miennes, on ne sait pas comment les mettre, soit il aurait fallu mettre les cales pieds un poil plus en arrière, mais ça ne collait plus avec le style de la moto, soit un peu plus en avant, sans aller chercher obligatoirement du côté des commandes avancées extrêmes. J’ai vu dans un Freeway que l’importateur HD en Italie a installé les cales pieds dans une position intermédiaire, à environ 25 cm plus en avant que ceux d’origines, mais pas aussi éloignés que ceux du 48. J'ai trouvé la combine dans le catalogue d'accessoires d'origine HD, dans la partie consacrée au Sportster : il s'agit d'un "kit de conversion à hauteur réduite" qui est en fait un "kit de réduction" qui limite l'éloignement des commandes avancées. Il faut comprendre qu'il n'est bien sûr pas question de hauteur mais de distance, toujours leur traduction à l'emporte pièce, comme si ils n'avaient pas les moyens de se payer un(e) bon(ne) traducteur(trice)... Remarque c'est pas pire que certains catalogues comme le Zodiac par exemple où il faut un décodeur. Bon, le n° de la référence de ce kit est le 50700010.  Se monte sur les Sports à partir de 2004 mais attention : pour le Iron il faut aussi acheter les commandes avancées, ce qui te prend dans les 750 euros pour l'ensemble, montage inclus (250 euros le kit seul pour ceux qui ont déjà des commandes avancées d'origine comme le Forty-Eight) .  Par contre je ne sais pas si ce kit peut se monter avec des commandes avancées non HD d'origine, si quelqu'un peut me renseigner à ce sujet, je n'oublierai pas de le rajouter dans ces lignes...

Autre (très) mauvais point, les rétros : je ne vois que mes coudes (j’ai bien dit mes coudes et pas autre chose). Je pense que je vais leur montrer ce que ça fait d’avoir la tête en bas… comme sur le 48. On verra si c’est mieux.

Côté bruit c’est discutable, le son est beau mais feutré, trop feutré à mon goût, on sent que le moteur ne demande qu’à donner de la voix… Ça aussi je verrai ça plus tard, je sais (comme tous ceux qui ont une Harley) que de ce côté-là on a que l’embarras du choix. Dans la mesure de l’acceptable bien sûr, j’ai pas envie de faire chier mes voisins avec qui je m’entends très bien (et c’est vrai). Et puis il faut éviter de faire des modifs sur une moto qui est sous garantie, le tout est de savoir patienter avant d’entamer toute intervention chirurgicale... Et bien installer des pots compatibles avec la cartographie d’origine, à moins de tout changer… Putain d’électro-nique !

100 bornes plus loin c’est l’arrivée triomphale dans mon quartier, enfin, façon de parler, personne est là pour m’accueillir à part ma voisine qui part au boulot et qui me fait signe le pouce levée (c’est bien le pouce - j’ai vérifié sur les caméras de surveillance - et il est vers le haut). Je me surprends à bloquer la direction, devant chez moi au fond d’une impasse, je n’ai jamais fait ça avec mes autres motos. Y’a un début à tout mais ça me passera certainement. Après avoir expédié avec Alain une assiette de cochonnailles achetées sur la route dans une toute petite charcuterie de campagne (on est fier d'avoir été élevé au cochon nous autres et pas hallal, c'est moi qui te l'dit), je sors montrer le nouveau membre de la famille à ma femme qui est arrivée du boulot entre temps. Le soleil de printemps qui nous a accompagné tout au long de la route (j’ai eu du bol) fait scintiller les milliers de minuscules paillettes de la peinture bleue nuit. La peinture est vraiment magnifique et elle semble de très bonne qualité. D’ailleurs en regardant bien, on dirait que la moto a deux couleurs : bleu nuit à l’ombre et bleu pailleté au soleil, je n’ai jamais vu ça avant... Balaise les teintiers de chez Harley. Mais ils sont réputés pour ça. 

Réservoir Harley Big Blue Pearl

Big Blue Pearl Harley, une couleur magnifique qui malheureusement ne se fait plus depuis les modèles 2014.   

A quand l'Iron en noir brillant avec des pneus à flancs blancs en monte d'origine ??? 

Réservoir XL Sportster Iron 883 Big Blue Pearl

 

... Mais un truc me chiffone :

Je ne me lasse pas de la regarder (vous tous avez connu ça hein ?), d'abord dans son ensemble et ensuite plus en détail, et là je sens qu'un truc cloche mais je ne sais pas quoi. Superbe ligne, y'a pas plus beau dans cette catégorie, j'en suis persuadé (et je pense que toi aussi qui lit ces lignes), mais y'a quand même un hic que je ne tarde pas trouver (pourtant je ne suis pas du genre enculeur de mouches) : quand avec ma main je masque la fourche, le reste de la moto est parfait, dégageant une forte personnalité, mais quand je masque l'Iron (vous pouvez changer de main si vous voulez) et que je laisse dépasser seulement la fourche, je me retrouve avec un avant annodin, sans personnalité, basique comme une moto d'auto-école... Les tubes de fourche font un trop fin, de plus les soufflets de fourche font moto pour enfant, 2 ou 3 anneaux de plus auraient fait plus sérieux... Tout ça fait léger et ne met pas trop en valeur le guidon, moins que sur la 48 qui a pourtant le même guidon). Heureusement que le compteur est là pour rappeler l'origine de la moto sinon l'avant fait moto de tout le monde (les Japonais n'ont pas été jusqu'à copier le compteur)... Peut-être que cette impression vient de la fourche étroite, où tout simplement à l'ensemble de toutes ces remarques, ceci dit il doit certainement exister des pièces pour changer le look de l'avant sans engager trop de frais ni trop de boulot, on verra ça plus loin avec des photos de ma moto quand 2 ans plus tard j'aurai restylé l'avant...

 

Les présentations faites ce n’était pas le tout mais il fallait aller au travail. Avec l’Iron bien-sûr. 6 Km dont 1 km de ville ce n’est pas assez pour juger la moto, surtout qu’il ne faut pas dépasser les 80 Km/h, vitesse maximum conseillée lors du rodage du moteur (1600 km). Une vitesse bien sûr qui ne doit être atteinte que moteur bien chaud. C’est le dimanche suivant que j’ai commencé le rapport d’autopsie (c’est ce que vous lisez) en me lançant sur des routes de campagne dont une bonne partie le long de la Loire sur des anciennes voies de halage où il y a encore des tronçons pavés. Aïe ! Pas besoin d’aller rouler sur des pavés pour juger le confort, car même sur mauvais revêtement ce n’est pas la fête au village, j’ai l’impression que les imperfections de la route me rentrent dans le trou de balle et remontent le long de la moelle épinière jusqu'à la cervelle… Par contre sur beau revêtement rien à dire, un confort de roulage qui surprend un peu : j'ai jamais vu autant de différence dans la qualité d'amortissement entre un mauvais et un bon revêtement. Un changement d’amortisseurs devrait régler le problème. Cependant la rigidité du train arrière doit participer à la tenue de route car de ce côté-là rien à redire pour une moto aux antipodes des sportives. Je ne m’attendais pas à ça quoique j’aurais pu le soupçonner si j’avais tenu compte de la hauteur réduite de la moto, plaçant le centre de gravité très bas, ingrédient incontournable pour favoriser la tenue de route. On peut même facilement prendre de l’angle dans les beaux virages ou les grands ronds-points avec un risque de faire frotter les cales pieds. Ça m’est arrivé par la suite (j’ai serré les fesses, la moto était neuve), même avec les tétons des cales pieds virés (si il y en a un qui peut me dire si c’est utile, qu’il ne se gêne pas…). Ça prouve au moins que cette moto met rapidement en confiance. Il faut ajouter que les pneus Michelin y sont pour quelque chose, ils ont été spécialement étudiés pour la gamme Harley et comportent une multitude de logos Bar and Shield HD gravés sur leurs flancs. Une particularité unique comme me l’a dit un ingénieur de la firme clermontoise. Ces pneus sont fabriqués aux USA, une condition qui pèse lourd dans le référencement d’une marque par un constructeur Américain. Malheureusement ça fait du boulot en moins pour les ouvriers Français, et donc pour toi, parce que l’ouvrier va remettre son pognon dans le circuit en le dépensant et permettre peut-être te faire vivre toi qui lit ces lignes... C’est justement ça qu’a compris le peuple Américain, ils font bosser leurs usines : Harley l’an dernier c’était 46% des motos vendues sur leur sol. Le plus étonnant comme m’a raconté l’ingénieur, c’est que comme il y a de grosses usines du manufacturier français aux Etats-Unis, certains Américains pensent que Michelin est… une marque américaine. Ce qui n’est pas si étonnant que ça quand on connait la culture moyenne d’un Américain moyen (il y en a au moins un qui en a conscience : Matt Groening le génial créateur des Simpson qui a su reproduire et rendre marrante l’imbécilité d’un grand nombre de ses compatriotes, avec Homer pour champion). 

SweetChops

Chops à moteur 650 BSA...

Côté moteur, là j’ai eu une petite déception. Mais je m’y attendais : l’injection rend le moteur « électrique », après plusieurs mois d’utilisation je n’ai toujours pas réussi à m’y faire. L’injection c’est un scandale sur ce type de machine, plus généralement ça enlève une bonne partie du plaisir que doit te procurer une bécane. Y’a pas à dire, avec des carbus tu as le sentiment que le moteur est un prolongement de ton bras (celui où il y a la main qui accélère), un système nerveux directement relié à ton cerveau, la parfaite symbiose. Avec l’injection, t’es à cheval sur un mixeur Moulinex… Et encore, faut pas que je me plaigne, c’est un bicylindre donc un moteur qui délivre des sensations palpables dès les bas régimes, qu’est-ce que je devrais dire avec un quatre cylindre japy de cylindrée équivalente ? J’aurai l’impression de conduire une brêle de moto-école et rien d’autre… Bon, il faut dire qu’avant je n’ai eu que des bicylindres de caractère à carburateurs… Parait qu’on peut virer cette merde et installer une alimentation « traditionnelle », il y en a qui le font. Je verrai peut-être ça un jour mais ça doit coûter une couille… Et puis il y a les autres sensations moteur, celles qui ne sont pas directement liées à l’injection, elles viennent du filtre à air et de l’échappement : les motos modernes soufreraient-elles d’asthme ??? Pourtant derrière tout ça on a l’impression que le moteur ne demande qu’à s’exprimer, qu’à respirer à pleins poumons : A VIVRE bonsand’bonsouère !!! Bon, c’est vrai qu’il est neuf et qu’il a besoin de se racler la gorge pour avoir plus de souffle (et de voix), mais on sent déjà qu’il ne me donnera pas les coups pieds au cul qui m’ont si longtemps bercé. Après tout ce fiel déversé, je dois ajouter que si je m’en tiens uniquement à son potentiel en conduite « normale » et que la virilité du moteur n’est pas une priorité, alors là, la puissance est bien suffisante. C’est d’ailleurs mon cas (alors tu te plains de quoi ?). Un potentiel dont j’en suis certain, aucun utilisateur n’emmènera à son maxi (ceux-là ils prennent d’autres marques). Quand je pense que cette cylindrée est considérée aujourd’hui comme « petite » alors qu’il y a une quarantaine d’années elle équipait les plus gros modèles de motos !!! Y’a pas à dire, le bipède contemporain n’est jamais satisfait, en enfant gâté il veut toujours plus… A moins que ce ne soit uniquement pour avoir plus gros et plus puissant que les autres. Encore une histoire de taille de bite, cet engrais à kékés qui nous rend si lamentables… Les 883 cc du moulin sont parfait pour une utilisation quotidienne, en ce qui me concerne je rappelle que cette moto doit m’emmener avant tout au boulot (et m’en ramener). Sa faible largeur me permet de la garer sur le trottoir sans gêner personne, même pas les poussettes ou les petites vieilles en déambulateurs (sorte de Harley sans moteur). Pour ceux qui veulent une moto avec une bonne dose de pep's en plus il reste la possibilité d'installer sur leur moto un kit stage 1 (Arrivée d'air, écappement, adaptation cartographie suivant kit monté). Une modif à voir avec un pro, mais attention, qui vous fait perdre la garantie si le kit n'est pas d'origine HD ou Screamin' Eagle... et aussi la conformité à la législation de votre bécane. Ce n'est pas un gros boulot et ça enlève à la moto son côté asthmatique. Je ne dis pas que je ne passerai pas par cette case là un de ces jours. Je dois ajouter que si les motos actuelles de série parraissent manquer de souffle, c'est pour respecter tout un tas de normes visant à lutter contre pollution et le bruit... Ce qui doit générer un sacré conflit dans les boyaux de la tête d'un écolo qui voudrait que son Sportster respire mieux ! 

Autre élément à prendre en compte et ce n’est pas n’importe lequel : il faut bien se rappeler que c’est une moto de célibataire (pas de selle passager) et qu’elle n’est pas faite pour tailler la route avec armes et bagages. Ce qui renforce l’idée que la cylindrée est bien suffisante pour une utilisation solo, assez en tout cas pour vous faire perdre rapidement vos points. Donc aucun regret de ce côté-là. J’en profite pour ajouter que j’ai vu des photos de l’Iron avec des selles biplaces et le résultat pas toujours heureux, il est même parfois franchement moche. Eventuellement un pouf passe mieux pour une utilisation ponctuelle en duo mais si la copine (ou le copain) est « régulier », autant monter en gamme pour prendre un 1200 Custom ou se diriger vers un big twins pour avoir plus de motricité et plus de nerf…  

CD Hell with Lords 

Quand je roule, j’ai un vice. J’entends de la musique (et pourtant j’ai pas d’autoradio). Pas besoin d’une Touring bodybuildée, la musique m’arrive directement dans le cerveau. C’est peut-être à force d’en écouter, ça s’est enregistré comme sur un disque dur… En tout cas j’associe toujours un évènement, une chose à une musique, ça vient naturellement. J’entends du Erik Satie quand je vois un Poilu de 14-18 ou du Boby Lapointe quand je vois François Hollande. Avec Harley ce n’est pas la même musique, dans tous les sens du terme… A la vue de big twins, m’arrive dans la tête comme une horde de chevaux au galop tout un tas de musiques, certainement oubliées par les plus jeunes, mais qui sont pourtant les ombres de ces motos... Cela faisait près de 40 ans que j’associais Harley à Canned Heat, au Grateful Dead (une bande de Freaks de San Francisco copains avec tous les neo-greasers locaux surtout quand ils sont des Anges de l’Enfer), aux Allman Brothers (dont deux des frangins se tuèrent en moto, pas en même temps mais presque au même endroit) et bien sûr à Lynyrd Skynyrd dont le titre "Free Bird" fut l’hymne « officiel » des Hells des années 70 (le solo final est un morceau d'antologie).  Lynyrd Skynyrd c’est la prononciation phonétique un poil déformée de Léonard Skinner, leur prof de gym quand ils étaient ados. Un nom de prof qui ne vous rappelle rien ??? Réfléchissez bien les Homo Simpsonniens…

Canned Heat

Mais je me rendis compte qu’avec l’Iron, ces groupes des 70’s ne correspondaient plus. Le Sportster me faisait dériver vers un autre chose, en fait je passais directement de Hank Williams et Carl Perkins (deux types qu’ont  certainement écouter les possesseurs des KH et des premiers XL) à quelque chose de plus actuel, de beaucoup plus actuel... Un peu comme si le cœur du Sportster s’était arrêté de battre pendant près d’un demi-siècle. Et je crois bien que c’est ce qui s’est réellement passé car après l’âge d’or des premiers XL conçus pour faire la pige aux Triumph, BSA, Norton, AJS etc… qui pullulaient sur les routes des Etats-Unis (il n’y a qu’à regarder le film « L’Equipée Sauvage, Johnny Brando roule en Triumph et la plupart des motards montent des anglaises), les quatre décennies qui suivirent lui laissèrent que des peaux de bananes et des pots de zob… et la victoire d’une 500 Triumph aux fameux 200 miles de Daytona en 1966 n’arrangea pas du tout leur sort. Il y eu bien un soubresaut tenté en 1977 par Willie himself avec le 1000 Café Racer mais on connait le résultat. Et puis après plus rien de bien excitant… jusqu’à ces dernières années où la firme de Milwaukee décida de redorer le blason de ce fameux XL qui méritait beaucoup mieux, en développant des modèles séduisants. Le Sportster n’était plus une sous-Harley… A l’instar du Neo Metal des années 2000, le XL ressurgissait de ses cendres. Justement, si le Rock ‘n Roll ne pouvait plus lui coller à la peau, le Rock sans le Roll criait présent et un tas de nouveaux groupes étaient prêt à lui composer une bande son : P.O.D, Soil, House of the Broken Promises, Drowning Pool (un de leurs morceaux accompagne une vidéo commerciale HD), Lords of Altamont (même si sur leurs pochettes on voit plutôt de vieilles anglaises) ou les baroques (bas rock ?) barbus de Clutch (justement, pendant que j’écris ces mots j’écoute Clutch de… Clutch, un album concept de 1995 totalement ébouriffant – à écouter sur Youtube - dans lequel sévit un des plus puissants chanteurs actuels, une qualité qu’il partage avec Ryan MacCombs de Drowning Pool puis de Soil). Cet album de Clutch où l’on voit une partie de la terre et l’espace est pour moi l’un des 100 meilleurs albums de Rock de tous les temps… Et il a l’avantage de ne ressembler à rien d’autre. 

POD
CD The Altamont sin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  POD (Payment On Death) et les Lords of Altamont fans de bécanes "roots" dont le nom fait référence au concert des Stones à Altamont en 1969 où un Noir s'était fait poignader par un Hells du service d'ordre. Intervention jugée légitime lors du procès (ce qui n'excuse pas forcément la mort de quelqu'un), le Noir était devant la scène avec un flingue pendant que Mick Jagger postillonait sur le micro (c'est peut-être ça qui l'a énervé). On peut voir "l'altercation" sur le DVD du concert (le Noir a une veste vert pomme)...  

Tandis qu’aujourd’hui les gros Big Twins font plutôt résonner entre les deux oreilles aujourd’hui les de musiques de Whiskey Myers, Black Country Communion (avec le fabuleux Joe Bonamassa à la guitare, le fils du batteur de Led Zeppelin à la batterie + Glenn Hughes un ancien de Deep Purple et de Black Sabbath… rien que ça), Seasick Steve, ou même le (très) bon Stoner de Kyuss ou des anglais d’Orange Goblin (on voit un chop sur leur meilleur album)… J’ai volontairement oublié ZZ Top, devenu un peu trop banal et ça depuis les années 80 depuis leur abus de putains d’effets sonores (hormis l’excellent album Rythmeen qui sort du lot). Il faut dire que j’ai trop bouffé de ZZ top des années 80 lors de soirées bécanes (ceci dit le pire ça a été les années où passaient en boucle Police et Téléphone)… En France côté musique, on ne sait pas trop sortir des sentiers battus. Dommage, ce n’est pas dans notre culture… Pour en finir avec les barbus Texans, je dois préciser que j’ai autant de plaisir à écouter leurs premiers albums… jusqu’au Live Fandango.

Glenn Hughes Deep Purple Bass 

Glenn Hugues fan de Harley qui a été un temps bassiste de Deep Purple et qui a joué recemment dans l'excellent groupe Black Country Communion (allez l'écouter sur Youtube et achetez après !)

Glenn Hughes Deep Purple 

Tous mes états d’âmes doivent en laisser plus d’un indifférent ! Heureusement mon blog est gratuit sinon j’aurais des plaintes ! 

Mais peu importe, ça me permet de faire la promo d’excellents groupes qui me font vibrer depuis des années… Que voulez-vous, ça fait plus de trente que je bricole des bécanes en écoutant de la musique, une binouze de posée sur l’établi (bon c’est vrai que maintenant j’y vais mollo, la binouze c’est le soir après le « travail » et uniquement le week-end).  

 Après cette longue parenthèse, reprenons le fil de ce documentaire animalier, quoique la bête concernée est faite plutôt de métal, comme son nom l’indique. Car l’Iron est une vrai bécane, toute en bonne vieille ferraille, et ça fait plaisir. Partout où sur les autres motos c’est du plastique ou autre matière synthétique, sur la Harley c’est du métal : carters latéraux, pattes et corps des clignotants, couvercle de filtre à air, garde-boues, corps du compteur (et le verre est en verre !). Il y a bien le protège courroie inférieur mais il ne se voit pas. Une débauche de noble acier qui, revers de la médaille, alourdit considérablement le poids du bestiau : plus de 250 kg à sec ! Pour info la nouvelle Yamaha XV concurrente directe de l’Iron pèse 228 kg et une Triumph Bonneville 225 kg... Si si je suis allé vérifier !

Et ce n’est pas la selle qui alourdit l’ensemble : elle parait très légère ce qui laisse penser que la qualité n’est pas au rendez-vous. Le simili semble bas de gamme, ça saute aux yeux, son aspect n’est pas terrible et il semble fin. Je verrai plus tard que la finition du dessous est bien pire… heureusement que ça ne se voit pas… Néanmoins ça ne me gêne pas plus que ça puisque dès le début j’ai décidé de la remplacer par un modèle de Forty-Eight. Par la suite j’en ai trouvé une sur Leboncoin à 80 euros, une affaire. Il y a bien un modèle qui me plairait plus, le Gunfighter Pleated trouvé chez les japonais d’Easyrider mais c’est plus cher… On va attendre.  

Autre déception, les bouchons de réservoirs d’essence et d’huile ainsi que le cerclage du phare paraissent être en plastique gris. Ce qui n’est pas le cas mais l’impression est là. J’ai depuis remplacé le bouchon de réservoir par un modèle Monza au style vintage trouvé chez Mecatwin (attention, la mise en place est un peu coton et il n’y a aucune explication, on ne sait pas où se positionnent les différents joints. Du coup j’ai eu des problèmes d’étanchéité et pour y remédier j’ai mis des joints différents de ceux fournis avec le bouchon. 

Bouchon Réservoir Monza Sportster Mécatwin
Bouchon réservoir Sportster Mecatwin

 

 

 

 

 

 

 

 

...c'est de l'alu massif et ça donne une superbe touche vintage au réservoir.

http://www.mecatwin.com/fr/accessoires/monza.htm 

Sur le réservoir d’huile j’ai mis un bouchon avec une sonde de température, c’est mieux mais il lui arrive de ressortir quand j’ai le pied par terre à un feu rouge par exemple et que ma cuisse appuie dessus. Il suffit d’appuyer dessus pour le remboîter mais c’est le genre de truc qui ne me plait pas. Il faut dire que ce n’est pas une pièce d’origine Harley et que ça vient de Chine (j'ai acheté ça sur internet dans une boutique spécialisé HD)… J’en entends déjà qui disent que c’est bien fait pour ma gueule. Et ils ont raison.

Comme le cerclage gris du phare d'origine ne me plaisait pas, je l'ai remplacé par un modèle noir à visière trouvé sur le site US Route66deal (site en français, je crois que la patronne est Gauloise). Ça transforme étonnament l’avant de la moto. Pas de regret pour le prix un peu trop élevé de la pièce (et je ne parle pas des frais de cochon, de porc quoi)…

Casquette Noire Phare Harley Sportster Route66deal

Voilà ce qu'on peut faire avec un bol de chez Ikea... (non c'est des conneries)

Casquette Phare Harley

J'en profite pour parler de l'ampoule des clignotants : si tu installes des cabochons fumés comme j'ai fait, il faut mettre une ampoule orange pour être "légal", mais avec les cabochons d'origine HD achetés chez le concessionnaire, je me suis retrouvé avec des ampoules type BAU15S (homologuées Europe). Le problème c'est qu'elles ne vont pas : on ne peut qu'installer des ampoules type BA15S sur l'Iron. Et celles-ci, on n'en trouvent pas chez Norauto... Alors plutôt que de me taper 2 X 80 bornes pour aller en chercher une paire chez HD, j'en ai commandé sur internet.  

Ampoule à culot BAU15S

Ci-dessus les ampoules BAU15S homologuées Europe qui ne vont pas (ergots décalés).

images (1)

BA15S : Les bons modèles, les ergots sont l'un en face de l'autre. ça ne se trouve pas chez Norauto, mais uniquement chez les dealers HD ou Custom...  

Ampoule clignotant chrome 

Une variante pour ceux qui sont allergiques à l'orange, le modèle chromé (mais qui éclaire orange).

 

Les amortisseurs :

Le garde-boue arrière est plus relevé que celui qu’on voit sur les photos officielles de la marque, il colle moins à la roue arrière et le résultat visuel n’est pas terrible. Quand je regarde l’arrière de ma moto, j’ai parfois l’impression de voir une bécane de trial des années 70 !  La raison est que les amortisseurs montés pour l’Europe sont plus longs que ceux montés pour les clients Américains, 13.5 pouces pour l’Europe contre 11 pour les States (1 pouce = 2,54 cm). La raison de cet allongement est que les motards Européens ont en moyenne une conduite plus sportives que les Américains, ils abordent donc les virages plus vite et donc il y a plus de risques que ça frotte… donc en relevant l’arrière de 2,5 pouces soit 6,35 centimètres ça limite les risques de frotter. Autre raison, l’utilisation en duo plus fréquente en Europe sur ce type de moto… Et là en Allemagne par exemple ça peut même frotter des deux côtés à la fois (non je déconne, pardon pour nos amis Allemands).

Comme je ne trouvais pas le résultat d'origine très beau, j’ai décidé d'installer une paire de Progressive Suspension de 11,5 pouces entièrement noirs, même le corps. Pas trop chers et facile à trouver sur internet ou chez un revendeur local (souvent pas plus cher que sur internet).

Harley Iron équipé des amortisseurs d'origine pour le marché européen en 13

Pas terrible ces amortos en 13.5 pouces réservé pour le marché Européen... Regardez ce que ça donne entre le garde-boue et la roue arrière : avec les amortos d'origine, il suffirait de monter des pneus à tétines pour faire de l'Iron une bécane de trial des années 70 !!!   Aide mémoire : 1 pouce = 2.54 cm

Amortisseurs Harley 11

 

Mon Iron avec ses Progressives Suspension de 11,5" côté tribord. La différence saute aux yeux...

Juillet 2014 : ça y est, j'ai enfin monté les amortisseurs de 11.5 que j'avais depuis un moment. Ce sont des Progressives Suspension entièrement noirs achetés chez un revendeur français (219 euros + port sur internet). Il y avait avec un lot d'entretoises pour pouvoir adapter les amortos à différents Sports, même âgés.

Mon Iron le 16 juillet 2014 

16 juillet 2014, mon Iron côté babord avec ses nouveaux amortisseurs

A savoir : les miens sont donc des 11.5 pouces (29,20 cm entre les axes), je pense que c'est la taille maximum a installer, la différence avec l'origine saute aux yeux mais si c'était à refaire je crois que je pencherai pour des 11 pouces. De plus il faut savoir qu'avec des amortisseurs plus courts, la moto est plus droite quand elle est sur la béquille. Donc en tenir compte quand on la gare sur un sol en pente ou irrégulier, ça peut faire toute la différence entre une moto debout et une moto par terre... 

 Voir plus loin les tailles des clés kifo pour les travaux légers...

phare1-2719856

Voilà ce que ça donne sur un Nightster

Crow

...Et hop ! encore une petite pochette de disque de sous les fagots.

 

Un merdier qu'on aurait pu cacher :

Mais ce qui me plait encore moins c’est le bordel de fils électriques, de gaines et de caches en plastique (tient je croyais avoir dit plus haut qu'elle était tout en métal) qui longent le cadre et passent en dessous du réservoir (très visible). Pourrir comme ça une belle moto, pure et sobre de ligne, ça me fâche. Il y avait moyen de les rendre plus discret. Le même problème ne se pose pas sur le 48, en regardant bien le réservoir est placé plus bas, pour rendre la moto plus trapue, plus ramassée sur elle-même, ce qui a aussi l’avantage de rendre les fils moins visibles. Le plus beau bordel se trouve au niveau du filtre à huile, voyez mes photos, pas besoin de faire plus de commentaires.

Côté clé de contact
Côté droit Iron

 

 

 

 

 

 

 

 

Sportster merdier

Quel merdier de fils et de caches en plastique...  Il n'est pas impossible qu'un jour je vire l'injection et l'alarme et que je simplifie le circuit électrique...   Un jour... Par contre qui dit installation d'un carbu dit changement de système d'alimentation en carburant : il faudra revenir à un réservoir muni d'un robinet d'essence ce qui veut dire adieu au réservoir d'origine en Big Blue Pearl ! ...et comme les gardes-boues sont de la même couleur, il y a plein de questions qui se posent !!! ...car repeindre un réservoir à l'identique de l'origine, c'est pas gagné d'avance avec cette teinte bleue micropailletée, même pour un peintre qui connait son boulot, surtout avec les nouvelles peinture acryliques (donc à l'eau parce que c'est moins nocif pour l'homme et la nature) qui doivent recevoir le vernis très rapidement (plus facile avec le noir satiné)... Et tout ça sans parler du logo ! Et que dire du coût de tout ça, c'est certain qu'il doit être dissuasif... 

Merdier Harley 883 Iron avant bas

Ceux qui trouvent ça beau lèvent le doigt...  J'attends...

.... et assis sur ma moto je vois ça  (quand je ne regarde pas la route), de vilains fils électriques (on voit sur le réservoir le reflet d'une vieille Guzzi California équipé d'un véritable nez de cochon "Avon") :

Iron fils électriques

 

DSC00603

Photo prise sur le stand Harley de l'American Festival de Tours : apparement une partie du cache en plastique (au niveau de l'arrière du réservoir)) a été enlevé et les fils sont protégés par une gaine tissée. C'est beaucoup mieux qu'avant mais il reste encore la deuxième partie du cache qui dénote. Le problème c'est qu'il n'est pas possible de faire pareil sur les modèles précédents car les fils électriques sont à nus, il suffit d'écarter un peu le cache pour le constater. Le mieux serait de tout reprendre et revoir le passage des fils qu'on aurait mis dans de la gaine. 

 

Heureusement que pour faire oublier ce point négatif, il y a les roues, à bâtons, et elles sont réellement magnifiques… Moi qui ai toujours préféré et voulu des roues à rayons, j’ai dû réviser mon point de vue et c’est pas peu dire (et ça fait moins mal quand on te tape dessus avec). Superbe au niveau des moyeux. Les ressemblent à celles du XLRC de 1977 sauf qu’il y a 3 ou 4 branches en plus (j’ai oublié le nombre exact). J’avais lu de mauvaises critiques concernant l’absence d’un deuxième disque avant sur l’Iron. Cette soit disante lacune a sur moi un effet inverse : l’unique disque avant permet de mettre en valeur le moyeu. Si on me dit que l’efficacité du freinage en prend un coup je réponds que je ne me sens pas concerné, l’unique disque me donne satisfaction en utilisation « normale ». Je rappelle à ceux qui en doute que l’Iron n’est pas une sportive, elle n’est pas conçue pour rouler aux taquets et si tu fais parti des excités qui collent au cul des voitures passe ton chemin cette bécane n’est pas faite pour toi (renseigne-toi, j’ai entendu dire que les Japonais fabriquent des motos…). Ceci dit je me souviens avoir dit plus haut qu’il existe un kit de frein Beringer efficace distribué en concession HD qui s’installe à la place du disque d’origine. Je crois qu’il coûte dans les 550 euros. Pour les irréductibles il reste le 883 Sportster équipé de deux disques ou l’un des modèles 2014 équipé de l’ABS (encore du bazar en plus)… A l'arrière le moyeu est encore plus impressionnant, bien en rapport avec la jante large. Et le mélange alliage poli et peinture noire est carrément top.  

Harley Iron Roue Avant

...pas beau ces réflecteurs orange sur la fourche, va falloir virer ça !

Harley Iron Roue Arrière

Qu'est ce qu'elles sont belles ces roues à bâtons !

Kit freinage Beringer Sportster Harley

Le kit des Français Beringer, belle gueule avec le plateau central noir (autres couleurs dispo). Mais attention : il faut changer les deux disques de la moto sinon ça va pas faire beau (on ne pense pas forcément à celui de l'arrière), donc multiplier le prix par 2 soit 1100 euros en tout !!! 

 

NASHVILLE PUSSY logo

 

Ma conclusion :

Quand je me suis relu, je me suis dit que mes commentaires et mon opinion parraissaient plutôt négatifs, j'en ai même été le premier surpris parce que des regrets j'en ai aucun. Après deux ans de vie commune j'ai toujours autant de plaisir à regarder cette moto qu'à la conduire. J'en profite pour ressortir ma vieille doctrine que je sortais dans le temps quand on se foutait de la gueule de mes bécanes qui n'étaient déjà plus dans l'air du temps (là je fais une allusion aux Guzzi qui étaient devenues dans ves la fin des années 80 la risée des bridés, ils les trouvaient un peu trop "agricole") : "une moto c'est toi qui doit t'y faire et pas elle qui doit se faire à toi, c'est ça qui fait la différence entre une moto insipide et une moto rebelle"...

Mais en bon français je n’ai retenu que le négatif, vous savez tous que c’est notre sport national... Malgrè les coups de griffes que j’ai donné et qui vont peut être détourner certains futurs acquéreurs de la moto, je peux assurer que cette bécane est géniale, comme quoi on peut encore trouver en 2013 une moto qui à un style bien à elle, qui ne cherche pas à faire comme... D’ailleurs les Japonais viennent de copier l'Iron avec la Yamaha XV, signe flagrant que cette Harley est en route pour devenir légendaire… Car ce sont les légendes qu'on copie pas les merdes ! Un dernier reproche qui concerne plutôt Harley : je trouve que la gamme des couleurs est un peu restreinte, j’aurai bien vu au moins un noir brillant… En tout cas le violet du modèle 2014 est superbe, cependant je ne me lasse pas ce big blue pearl qui attire toujours autant les yeux. Des jeunes comme des vieux, il y a qu’à voir le nombre de personnes qui la mate quand elle est garée devant mon boulot.  Il n’y a pas à dire, la gamme Sportster est en train de se forger une image en béton et c’est une bonne nouvelle.  Des bécanes de gonzesses ? ça on l'entendait il y quelques années... C'est tant mieux, ça veut dire que les filles font aussi de la bécane et comme elles sont un peu moins cons que nous, je prends ça comme un compliment (elles ne veulent déjà pas avoir la plus grosse bite du quartier).  Enfin il reste un argument de taille : avec un Sportster on peut faire ce que l'on veut et avec n'importe quel budget. L'éventail de modifs possibles est infini, le XL peut être arrangé à toutes les sauces, il y a qu'à voir tout ce qui ce fait dans les pages de nos chers magazines : ces Harley ont fait une entrée en force depuis quelques années sur la scène de la customisation. Je dresse ci-dessous une liste des transformations "clés en main", c'est à dire facilement réalisables avec des pièces et accessoires que tu peux acheter chez ton spécialiste local ou sur internet (si t'es pas sûr de toi va plutôt voir un pro). Cette liste n'est pas exhaustive, elle survole seulement le sujet et peut permettre au néophite de trouver sa voie et de faire de sa moto une brêle à son image... Et si le XL n'existait pas ! Alors sans réfléchir je me serai tourné vers des bécanes décalées (et bon marché) : une 500 Enfield ou une Ural solo, histoire de ne pas pas rouler comme tout le monde... et faire des économies !  Mais si c'est sur un Sportster que tu veux absolument rouler, pas de panique : avec le nombre en perpétuelle augmention des Iron, 48 et 72 (R.I.P. Nightster) l'offre en occase va logiquement décupler, donc, plus il y aura de motos à vendre, plus les prix baisseront. Elémentaire mon cher Watson...  

 

Toutes les pièces et accessoires mentionnés ci-dessous peuvent se trouver chez ton dealer local, sur Internet sur des site spécialisés (Big Jack au Mans, Biker's Store à Moulin...) sans oublier Ebay ou Leboncoin, des vrais cavernes d’Ali Caca et les 40 vidangeurs...  Mais avant de commander, ne te précipite pas, renseigne-toi bien si ce que tu veux faire est compatible avec ta bécane (et son année modèle) et compare les prix à article équivalent, il y a parfois des différences étonnantes ! 

Orange Goblin 

Orange Goblin

Horns Up Rocks Orange Goblin

Pochette des tatoués Anglais d'Orange Goblin, du Stoner efficace devenu au fil des albums du Metal  hurlant... A découvir sur Youtube avec tous les autres groupes que je cite sur le blog (tous les albums y sont en intégralité). Pour plus de musique cliquez dans l'onglet "Zique de vos Fêtes" dans la barre de menu en haut du blog...

 

Voici les clés kifo pour les travaux (légers) que j'ai fait sur mon Iron :

Avant : 

Attention ! comme les vieux j'appelle clé Allen les clés pour vis BTR !

Vis Torx des T de fourche : clé Torx taille T45

Etrier frein : clé à oeil de 10 (métrique) 

Ecrou bride axe de roue avant : clé plate (ou à pipe) de 14 (métrique)

Vis BTR du garde boue : clé Allen de 1/4 (pouces)

Rétro : clé plate de 1/2 (pouces)

Protège courroie :

fixation avant par BTR : clé Allen de 1/4   +   clé plate de 1/4 (du 13 métrique convient)

Amortisseurs :

Pour les 2 gros écrous : clé plate de 3/4 (du 19 métrique convient)

Vis Torx : clé Torx taille T50

Attention : le filetage des vis Torx du haut est différent de celles du bas ! 

Pour les pots + installation de commandes reculées : à venir ...

 

Les pots : 

De ce côté là il faut savoir ce qu’on veut : noirs ou chromés, slash down, slash out, En ce qui me concerne j’en voulais des slash down noirs c’est-à-dire coupé en biseau vers le bas. Et comme j’étais limité en pognon (toujours le même problème), le choix des marques se limitait naturellement : Khrom Werks ou Rush. Je choisi le deuxième… Pour le meilleur et surtout pour le pire. Malgré avoir commandé le modèle équipé de la chicane la plus silencieuse (1,75 pouces), je me retrouvais avec un son apocalyptique ! The Sound of Hell ! Quand j’ai vu ça, ou plutôt entendu ça j’ai vite fait machine arrière, remis les pots d’origines (les voisins n’ont même pas eu le temps de se rendre compte de quelque chose). Depuis j’ai sorti les chicanes des Rush (facile à enlever car maintenus que par une vis) que je vais modifier dès que je vais avoir le temps (j'ai ma petite idée) pour ne pas trop attirer le regard et les oreilles des cruchots locaux… Pour ceux que ça intéresse, je connais un atelier qui modifie ou fabrique des pots suivant ce que veut le client : c’est Mecatig à Château-Renault en Touraine (à 30 bornes au nord-est de Tours). Le taulier artiste de la soudure porte bien son nom : Fefeu et son frère est un sorcier spécialisé dans les vieilles Guzzi California… Actuellement il est en train d’installer un turbo sur un vieux moteur de Guzzi (refait à neuf et visible sur mon blog principal : Guzz ‘n Roll). Il l’avait déjà fait sur son premier chop que voici et qui dans les années 80 faisait ce qu'on appelle aujourd'hui le buzz :

Chop Guzzi Patrick

Le premier chop Guzzi Turbo de Patrick. Il l'a toujours, et en ce moment il bosse sur un autre projet, également à vieux moteur Guzzi et également suralimenté par un double turbo !!!  Il vient de faire touner le moteur, on peut voir la vidéo sur sa page Facebook ... 

Le Sportster en général est une base très intéressante à customiser et à charcuter (« to chop » en anglais), à partir de là on peut suivre deux direction : puiser dans les épais et lourds catalogues de pièces et accessoires, qu’ils soient d’origine Harley ou pas, ou prendre une cuite, sa meuleuse, et tailler dans le vif du sujet (non ça c’est des conneries, il faut justement avoir les idées claires pour faire ce boulot-là). Eviter même les lendemains d’abus : on tremble et on a des bouffées de chaleur. Et je répète pour bien que ça rentre dans les crânes : tant que la bécane est sous garantie, on ne touche à rien d’irréversible ! Il faut savoir que plus on fait de modifs plus ça réduit le nombre de clients intéressés par la bécane quand on veut la revendre. Les personnalisations sont l’expression de notre personnalité qui comme une empreinte nous est propre, ce qui signifie qu’elles ne correspondent jamais totalement à celles qu’aurait fait quelqu’un d’autre (putain la phrase, elle m’a donné chaud à la cervelle). Donc toujours avoir ça en tête avant d’attaquer les hostilités. Garder au moins les pièces d’origines pour remettre d’équerre la moto avant la mise en vente. Moi, tout ça n’est pas mon problème : j’arrive pas à me séparer de mes affaires, je roule encore avec ma BX d’il y a vingt ans (non ça c’est des conneries) et côté motos je n’ai jamais réussi à me séparer de mes vieilles, de toute façon elles ne sont plus en état de bien marcher (pourtant il ne faudrait pas grand-chose, juste un peu de temps pour les remettre en ligne) et du coup j’en obtiendrai qu’une poignée de billets, tout juste de quoi me payer un abonnement à Valeurs Actuelles. Mais elles sont là, j’ai juste à aller dans mon atelier pour les voir et me rappeler tous les bons souvenirs que j’ai eu avec elles. Il y a là un mono Ducati de 1971, une Laverda 750 sf de 1972, une Triumph Bonneville (ancien modèle), 3 Guzzi California dont un monté en side car Watsonian (enfin, plutôt démonté en ce moment).  

The Sound Defects The Iron Horse Front

Pochette d'un album de Sound Defects. N'allez pas vous précipiter sur l'album, c'est pas du Rock pur et dur !

Bref, revenons au sujet et repartons dans les modifs : on peut éventuellement faire appel au concessionnaire HD pour une customisation qui devient « officielle », donc avec facture, mais on ne fait rien soi-même à la hache et au marteau piqueur !!!

Parmi les customisations « légères » (qui peuvent facilement être supprimé pour redonner à la moto sont look d’origine) il y en a tout un tas qui permettent de faire d’une bécane « stock » une bécane bien perso. J’en ai fait une liste non exhaustive que voici parmi les plus demandées :

- Guidon, du drag bar large (délicat pour remonter une file entre les voitures !) au apehanger en passant par celui qui donne un bon look à l’Iron ou au Nightster : le mini apehanger. Harley en propose un, base un peu trop large à mon goût, Burly en fait un pas mal (narrow), donne une belle gueule à un Sportster. Taper plutôt dans les tailles 12'' ou 14'' (petit rappel : 1" = 2,54 cm). Si ça peut paraitre pas assez haut pour certains, il faut savoir que la selle de la moto est beaucoup plus basse que le guidon, on a donc les bras assez haut même avec un 12'' ... Mais tu peux mettre un 16'' si tu veux t'aérer sous les bras mais un conseil : évite de rouler quand il pleut, y'a un effet goutière... Par ailleurs si tu montes un 12'' et que tu trouves que ce n'est pas assez haut tu peux toujours changer les risers (supports guidon) pour des plus haut, histoire de gagner 3, 4 ou 5 centimètres... ou plus pour un résultat... pas toujours à la hauteur (fallait que je le place ce jeu de mots). Voilà en photo ce que ça donne : 

Harley 883 Sportster de 1999 

Ci-dessus : Ape Hanger surélevé avec des risers longs. Faut que ça plaise...  Et rien n'empêche de faire pareil avec le guidon d'origine... 

 

883 Iron de Jacques D

 Ci dessus la moto de Jacques D. équipée d'un mini apehanger d'origine HD.

 

Harley Iron 883 Jacques Diximus

Autre vue de l'Iron de Jacques, sur le départ... Juillet 2014. Pas mal la déco du réservoir, belle bécane...

Ci-dessous une vue arrière d'un Sportster équipé du même guidon.

Guidon mini apehanger origine HD 

Ci-dessous voici ce que donne un guidon Burly à base étroite (narrow bottom) :

Guidon Burly Narrow bottom (base étroite)

Guidon Burly apehanger base étroite sur Nightster

...Ah c'est pas facile de choisir !!! Au dessus ça doit être un 14 pouces (inches)...

Vidéo d'un Iron (magnifique ce bleu !) équipé d'un Burly de 12 pouces, c'est ce qu'a écrit son proprio, mais moi je pense que c'est plutôt un 14"... Vous remarquerez aussi la selle mono de 48/72 et les commandes avancées. Belle gueule de l'ensemble qui fait dans le très classique mais dont ne se lasse pas ...  La vidéo permet de faire une ballade dans les rues de Jakarta en Indonésie sur la musique des excellents Pearl Jam.  Pas trop de circulation car Jour de fête nationale (c'est ce qu'était marqué)...

Guidon et accessoires Roland Sand

Pas mal non plus avec un guidon Roland Sand...

Burly 12 inches

Allez les filles, émancipez-vous, prenez le guidon... Et virez vos mecs si ça leur plait pas !

 

 

Commande avancées

à finir... (je dois installer d'abord les miennes que j'ai déjà depuis 3 ou 4 mois mais qui sont encore emballées !)

Réducteur Commandes Avancées XL

Pièce HD n° 50700010 pour XL à partir de 2004. Coûte 217,00 euros (en 2014). Permet de placer les commandes entre la position médiane (d'origine sur Iron et Nightster) et la position avancée (48 et 72) 

Kit origine Harley pour reculer les commandes avancées (de 48 et de 72 mais aussi celle que vous pouvez installer sur un Iron ou un Nightster). Je ne sais pas si ça peut se monter avec des commandes qui ne sont pas d'origine Harley... Convient à ceux qui ont les quilles trop courtes et notamment pour les femmes...

 

La Selle :

celle d’origine n’est pas terrible, mal finie et revêtement de faible qualité comme je l’ai dit plus haut. Là c’est pas ce qui manque, perso j’aime bien celles de chez Easyriders et aussi celles de chez Le Pera mais il y en a plein de différents modèles dans les catalogues spécialisés. Attention, bien vérifier si c’est un modèle adaptable sur son année-modèle de XL. 

 Ma selle de 48 recouverte de (vrai) cuir :

Selle cuir Harley Forty Eight montée sur Iron

Voici le selle de Forty Eight installée sur mon Iron que j'ai faite recouvrir de cuir : superbe ! Faut dire que le sellier est top : si ça vous prend de faire pareil, assurez-vous que l'artisan connait bien son turbin... Le mien est à Sainte-Maure-de-Touraine, vous savez, là où on fabrique du fromage de bique qui ressemble à une petite bûche...

 

Selle cuir Harley Forty Eight 72 montée sur Iron bis 

Je recommande l'appareil Sony DSC-HX20V Cybershot avec lequel j'ai pris ces photos : netteté irréprochable !

 

Selle Easyriders (4)

ça non plus c'est pas mal...

Selle Easyriders (2)

Selle Easyriders

3 photos du haut : selles Easyriders. Ils d'autres modèles...

Selle Sportster Le Pera 

Selle Le Pera double Sportster

Deux modèles de selles que propose Le Pera (et ils en ont d'autres)

Nightster selle Mustang

Nightster avec selle mono Mustang

Mon coup de coeur : les selles des Espagnols UNION RIVER (vente en ligne possible) : 

 

Selle Union River marron 

J'ai mis le lien direct vers leur site (accessoires artisanaux Sportsters) sur la page "accès direct sites" (onglet sous le titre du blog)

Selle Union River Noire

en Espagne il y a aussi eux :

Cuir de chez dhcustom

dhcustom,lien direct dans "accès direct sites" 

Siège passager attention !  L'Iron comme le 48 sont vendus avec une selle 1 place...  C'est bien mentionné sur la carte grise : S.1, ce qui veut dire qu'à deux sur ta bécane, t'es plus en conformité avec le carton !  Donc si le cruchot est pointilleux il peut "immobiliser le véhicule" pour reprendre les termes qui leur sont chers !  ... et en cas d'accident, l'assurance peut te mettre des batons dans les trous... heu, dans les roues.  Moi je ne suis pas concerné mais vaut mieux voir ça avec son concessionnaire.  Logiquement (et légalement), la carte grise doit être modifiée si tu installes un siège passager.  Et ça, pas grand monde le sait...

 

- Filtre à air. Comme ma bécane est bleue j’en ai mis un noir brillant (origine 48) trouvé sur Leboncoin, facile à trouver, il y en a beaucoup qui en change (déjà tous ceux qui installe un stage 1)...

 

- Silencieux de pot d’échappement. Là le sujet est vaste et mériterait plus de lignes. Je conseille seulement d’attendre la fin de garantie pour y toucher, avec l’injection il ne faut pas installer n’importe quoi (j’en parle un peu plus haut).

 

-  Garde-boue arrière : super gueule avec un court. Attention, vendu brut (non-peint) donc si ta bécane est noire satinée, ça ne pose pas de problème pour un bon peintre. Par contre si elle est Big Blue Pearl avec des micro-paillettes comme la mienne, je doute qu’un peintre même bon puisse faire exactement pareil, il pourra seulement s’approcher de la teinte et qualité d’origine. Les peintures Harley sont bien spécifiques, les plus belles de toutes les marques de motos, il y en a plusieurs couches recouvertes de plusieurs couches de verni. Peindre éventuellement le garde-boue en noir brillant comme sur le 48 mais ça oblige de faire pareil avec le garde boue avant… S’il est encore là ! Nombreux sont ceux qui le vire comme moi (mais bonjour quand ça flotte, tu t’arroses les guibolles et faut pas espérer pour autant qu’elles poussent). Pour ceux qui suivent cette idée (un peu à la con il faut l’admettre), il est conseillé d’installer un rigidificateur de fourche. C’est mieux en cas de freinage violent (à cause du disque unique ça vrille) et quand on a une conduite un peu « velue » (dans les virages). Mais même sans cet accessoire, la moto tient relativement bien le pavé, j’en ai fait l’expérience… Roland Sands en fait un pas mal et du côté des Français allez voir sur le site de Comète Motorcycles (un site à consommer sans modération !). 

Garde boue arrière court Sportster

 

Garde boue arrière court Sportster (2)

 

Garde boue arrière court Sportster (3)

Ci-dessus un modèle de garde-boue court de chez Easyriders facilement adaptable : on garde les sabres arrières du cadre donc on ne touche pas au circuit électrique des feux et clignotants.

H3509_3

Là le modèle ultra court du même fabriquant (il est japonais), mais il faut virer les sabres du coup on est obligé de déplacer les clignotants. Sur la photo regardez bien, ils sont placés au bout du bras oscillant...

 

- Autre customisation facile, les caches fourches : il y en a qui sont de simples tubes noirs que l’on enfile sur les tubes de fourche au niveau du « T », c’est ce que je fais faire, (fabriqués en Allemagne mais vendus en France par Republik Racing sur Ebay), il y a aussi les Américains de chez Lowbrow Custom, beaucoup plus enveloppant puisqu’ils descendent jusque sur les fourreaux de fourche. Beaucoup plus spectaculaire que ceux que je vais installer, mais plus cher aussi. Concernant les Lowbrow, c’est une histoire de goût mais ils rendent mieux sur la fourche plus large du 48 que sur une Iron ou un Nightster. 

Caches fourche LowBrow Custom 

Caches fourche Lowbrow Custom, on les trouve facilement chez des revendeurs ou sur internet...

Tubes cache fourche vendus par Republik Racing 

Photo piquée au vendeur des caches fourche : Republique Racing France sur le net (au catalogue Custom Chrome)

Voici ce que ça donne sur mon Iron :

Harley Iron 883 Laurent 7B

Soufflets avec 2 anneaux de plus que ceux d'origine (d'orignine Storehouse), caches tubes de fourche noirs, cerclage de phare à visière trouvé chez Route66Deal aux USA (pas donné et je ne parle même du prix du port mais le résultat est top). J'ai mis des supports de clignos avant d'origine HD et viré les catadriopres oranges (tiennent avec de la gomme très colante : ne peuvent être retirés sans les casser obligatoirement). Les soufflets font ventouse donc j'ai percé un trou à l'arrière (pour que ça ne se voit pas) pour régler le problème.  Et pour finir j'ai un raidisseur de fourche Roland Sands, acheté quand il était en promo chez Biker's Store... Ce "restylage" de l'avant permet de donner un peu plus de personnalité à la moto, le seul endroit où elle en manquait, ça lui donne une petite gueule d'enfer...

 

Harley Iron 883 Raidisseur de Fourche Roland Sands Design

Vue du raidisseur de fourche Roland Sands Design. Il est ajouré : s'associe bien avec le protège courroie à tous de 48 que j'ai mis (trouvé sur Ebay - chez Milwaukee Twin je crois - en copie d'origine donc moins cher).

 

 

Caches fourche Lowbrow noirs

Voici mon style idéal de Sportster, je ne me souviens plus qui en est le préparateur, si on me renseigne je le rajouterai. Il est équipé de cache-fourche Lowbrow Custom.

 

Il est aussi facile de surélever le réservoir avec des pattes spéciales, toujours facile à trouver sur internet s’il n’y a pas de sorcier près de chez soi. Il y en a sur le site de Comète Motorcycle.

Pattes pour réhausser le réservoir 

Pattes des Français de Comète Motorcycle (allez voir leur site)...

Surélévation d'un réservoir Harley Sportster

Ce que ça donne sur un... Iron équipé d'un réservoir de 48.

The Doobie Brothers

…et puisque l’on est dans les bidons, en voici un qui orne la pochette d’une galette des Doobie Brothers.

Et pour finir (je le répète cette liste non-exhaustive je le répète) la plaque latérale va bien. J’en ai une d’origine HD, qui se replie, pratique quand on est garé sur le trottoir ça évite que les gens se la prenne dans les guibolles. Mais la position de cette plaque est discutable, ça rend moins bien qu’une prise sur le moyeu arrière. Les Français de Comète Motorcycle en font mais vous trouvez ça chez tous les revendeurs locaux, il y en a plein les catalogues… Il faut quand même ajouter que la HD est plus visible de l’arrière, donc dans le champ de vision des radars, mais elle fait moins tiquer les cruchots qu’une bien planquée sur le côté de la roue…

 Parmi les accessoires et pièces un peu plus couteux je place en premier ces magnifiques couvre-culasses bien dans style Panhead, mais comme je l'ai dit, ils ne sont pas donnés : 10% du prix d'une Iron neuve ! ça fait réfléchir... 

cache culbuteur style panhead vendu sur internet par Pièces-Custom JR Motorbike

Pas donnés mais la qualité semble irréprochable. La photo vient du site qui les vend : Pièces-Custom by JR Motorbike à Cambrai... 

...et puis il y a tous les superbes habillages moteur de chez EMD. C'est bien fini et c'est français donc on achète !

EMD Estèves motorcycle

 EMD une gamme toujours en extension : mais quand s'arrêteront-ils ?! Dernièrement ils viennent de commercialiser des couvres culasses qui permettent de donner à nos motos le look des moteurs Ironhead fabriqués jusqu'en 1985... 

Comete Motorcycle + EMD = du travail français reconnu à l'étranger 

EMD Estèves Motorcycle Couvre Culasse Sportster

Magnifique !  Couvre culasse et filtre à air EMD. Evidemment ils sont plus visibles du côté droit que de l'autre... 

 

Les pneus, un autre bon moyen de toucher au look de sa meule ...

Et là il y a trois voies possibles :

 1) garder ceux d'origine, ça tient le pavé, donc c'est plus sur et ça rassure quand on freine fort... mais c'est pas très beau sur cette bécane (question de goût)  ...et ça change pas le look de ta bécane donc ces queqlues lignes n'ont rien à faire ici. 

2) les styles "vintage" ou "old school", c'est pareil, y'a que les mots qui changent. Alors ça c'est pas mal, en tout cas ça me plait mais même si les gommes sont plus tendres que dans le temps, faut pas t'attendre à ce que ça tienne le pavé autant que ceux cités plus haut. Et en cas de freinage d'urgence, j'te raconte pas. Vaut mieux que tu sois copain avec ton assureur...  J'ai déjà roulé sur une moto dont les pneus avait ce profil plutôt carré (comme sur les side cars) et dans les virages serrés tu sens la brêle qui chasse un peu. La première fois tu as un vilain frisson qui te remonte dans les jambes mais une fois que t'es habitué tu retrouves le sourire... un peu crispé quand même (je connais mes limites et c'est pas celles de Mike Hailwood). Le mieux c'est quand même d'adapter sa conduite à ces pneus, donc de rouler cool. A déconseiller aux excités...  Mais quelle gueule, incontournable sur un bobber !!!  Dans ce type de pneus, deux marques se détachent : Firestone et surtout Avon.

Harley Sportster Bobber

 

Harley Sportster Bobber-1

Ben oui, c'est (c'était) un Sportster !

Sportster pneu style vintage 

Belle gueule ces pneus style vintage...

En trois on peut concilier un look vintage avec des pneus modernes, je veux parler des pneus à flancs blancs (white walls en engliche). C'est le choix que je préfère et cerise sur le gâteau beaucoup de marques en proposent. Mais attention, on trouve sur internet (Eb...y) des merdes chinoises pas trop chères mais je préfère même pas imaginer les qualités dynamiques des boudins, peut-être même pas mieux que les vintages ! J'ai bien connu l'époque des pneus à flancs blancs, c'était la mode dans les années 60, on en voyait sur les Frégates, les Arondes, les magnifiques Simca Versailles et Chambord (allez voir sur internet à quoi ça ressemblait)... Dans le garage de campagne de mes grands parents, je me souviens tout le tas de vieux pneus dans le champ qui était derrière la réserve (où mon grand père s'enfermait à double tour quand il rentrait bourré pour ne pas que ma grand mère le trouve). Il y avait de l'eau croupie pleine de larves de moustiques à l'intérieur des pneus, du coup ça attirait des lézards verts... et moi je jouais là dedans aux cow boys et aux indiens (tout seul). L'été il y avait une odeur de caoutchouc chaud que j'ai toujours dans les narines et en tendant le cou j'arrivais à voir dans le jardin de mon pote Filoche qui a eu plein de belles (et vrais) bécanes et qu'est mort.... tient ça fait tout juste 5 ans. Son dernier piège a été une Bennelli 650 Tornado de 1972 ou 73 ou 74 je ne sais plus. ça ressemblait à une BSA... R.I.P.

 

Dunlop Harley Sportster Flancs Blancs 

ça c'est un Dunlop (roue avant pour ceux qu'auraient pas vu)

883 Iron modifiée 2

1200NightsterFlancsBlancs

Sur la photo du dessus vous noterez le compteur déplacé...

 

1200NightsterWhiteWallsTyres 

Les flancs blancs vont avec tous les styles de Sportster...

1977HarleyIronheadBobber (3)

Hardey Forty Eight logo Iron

Pas mal ce réservoir de 48 peint dans le style de l'Iron...

Réservoir Harley Forty Eight logo Iron

Décor mieux en tout cas que celui d'origine... 

En bas du blog il y a une vidéo où on voit une 48 avec un réservoir dans le style de l'Iron (idem Nightster)

 

Iron Grise Flancs Blancs

Voilà ce que les pneus à flancs blancs donnent sur un Iron

 

 

Mieux qu'un long discours : L'image...  et le son. 

IRONPNEUSFLANCSBLANCS

 

the-sweet-someone-else-will-rca-2

XL Easyriders

Une XL habillée par les Japonais de Easyreaders et qui montre plusieurs choses qui ont été développées plus haut : pneus vintage, selle maison et garde-boue arrière tronqué...

 

Hog_Wild_(Hank_Williams,_Jr_Album

Hank Williams JR, fils de son célèbre père et père lui-même d'un rejeton qui assure, champion toute catégorie de Country-Punk (oui oui ça existe)...  Bon, le collier de barbe n'est pas top, un peu trop dans le style du monsieur Météo des Bronzés font du ski...

 

XL Dans un beau jus

Beau Sports dans un beau jus... 

 

Les T de fourches (modif un peu coûteuse)

Voilà pour les pneus, une bonne méthode pour changer (un peu) le look de sa bécane sans se lancer dans des interminables boulots... qui parfois peuvent te faire regretter de les avoir commencé. Autre solution pour approcher un look plus radical : remplacer le T de fourche par un modèle qui ouvre un peu plus l'angle de chasse. Pour que ça soit visible, opter pour une ouverture de 4°, 5 et 6° mais attention ! plus le dégré d'ouverture est élevé plus ça va jouer sur la tenue de route... Imaginez un T de + 6° avec une roue équipée d'un pneu vintage sur du mouillé ! Oublie pas de payer ton assurance avant de partir en virée... J'accroche bien avec l'idée, mais le prix du T refroidit : il faut sortir 750 euros le bout. + la pose si tu te sens pas à la hauteur. On trouve ça chez tous les bons revendeur et sur internet (Big Jack ou Bikers Store par exemple mais il y en a plein d'autres)... Dernière chose : on peut garder la largeur d'origine ou en profiter pour installer un T plus large... 

 

Sportster T Angle de chasse ouvert

Voilà deux bécanes équipées de T ouvrant à +5°...   Look assez radical ! Surtout avec des amortos de 11 ou 11,5" à l'arrière. Sur la moto ci-dessus on doit même être à 10,5"

T large incliné + 5 degrés

1200 Nightster Angle 8°

...ça doit être du + 8°, tout comme la BSA ci-dessous. Bonjour dans les ronds points de nos villes !

BSA_chopper_1968

Nightster angle fourche +5°

Sur le Nightster du dessus ça serait bien du + 4° 

Black Label Society

Puisqu'on est dans le (presque) radical, une pochette des Black Label Society, ça déménage bien...

 

Iron 72 :

...et puis il y a les petits malins qui s'amusent à mélanger les genres comme cet Iron auquel un concessionaire à greffé les roues et la selle du modèle 72 ! Moi je dis que l'idée est bonne mais qu'ils auraient pu aller plus loin...

Harley Iron 883 selle et roues de 72

Harley Iron selle et roue de 72

 Je crois que cette moto est l'oeuvre de HD Orléans, si je me trompe, faites-le moi savoir pour que je corrige.

 

Une idée de plus pour restyler l'avant d'un Sports : la nacelle de phare...

Harley Nacelle noire sur Nightster

 Bon, pour en trouver sur le net en dehors de nos frontières, se dit "Headlight Nacelle" en anglais... et bien-sûr faut préciser "Sportster ou XL"

Nacelle phare Harley

Ci-dessus avec compteur d'origine 

 

Greffes réussies (selon les goûts...) et autres bizarreries : 

Iron réservoir avec modifs

Photo capturée sur une télé indienne qui faisait un reportage sur l'Iron...

Iron 883 avec réservoir de Fatbob 

Iron avec réservoir de FatBob + selle Chépakoi

Iron 883 Fatbob

Iron réservoir Fatbob

...et le top :

1200 Sportster 48

Ci-dessus : base Forty Eight (dont le réservoir a été élargi). Plutôt réussi...

 

Canned-Heat-Harley-Davidson-Blues

...Encore une pochette de disque : 45 tours (le bon vieux temps) de Canned Heat

 

Metalheads

Metalheads et Ironheads c'est presque pareil...

 

Les vidéos :

 

Harley 1200 Nightster James Blunt

 

La moto du clip de James Blunt : 1200 Nightster de 2007

 

moto harley davidson 1200 nightster 2007 james blunt bonfire heart

 

 

...et le clip : 

Le clip permet de voir un Sportster avec un ape hanger et des commandes avancées (qui ne soit pas un 72)

 

  

J'aime bien le look de ce 48 au Teuton (surtout le réservoir qui m'en rappelle un autre !)  et en plus la musique est bonne (ben oui c'est la musique d'une série américaine que je ne regarde pas mais où il y a de gros twins...)

 PARTAGEZ LES PHOTOS DE VOS SPORTSTER (tous modèles confondus) sur "SPORTSTER FOREVER" la page Facebook du blog... N'hésitez-pas à y expliquer les modifs éventuelles que vous avez faites ainsi que les accessoires que vous avez installé sans oublier de mentionner le coût de la chirurgie...  Ou tout simplement pouvoir regarder les photos des motos des autres membres.

CLIQUEZ ICI : SPORTSTER FOREVER et CLIQUEZ sur "REJOINDRE LE GROUPE"

 

 

Si vous êtes pressé de voir Marianne Faithfull et sa bécane, allez directement à la 8ième minute...